Suivez-nous
 

Galeries

Russie 2018 : Ces 30 joueurs qui auraient pu jouer pour une autre sélection !

Publié

le

Cette Coupe du Monde en Russie sera l’occasion de voir toutes les meilleures nations du football s’affronter à un seul et même endroit. Chacun viendra avec l’envie de gagner la coupe et porter haut les couleurs de son pays. Pour beaucoup de joueurs, le pays qu’ils représentent a toujours été une évidence, mais pour d’autres, une question s’est posée au moment de choisir sa sélection. On vous présente donc 30 joueurs qui ont dû faire un choix pour le pays qu’ils souhaitaient représenter.

1. Anthony Lopes

Né à Givors, en France, Anthony Lopes a choisi de représenter le Portugal, pays d’origine de ses parents. C’est après que son coéquipier à Lyon Matthieu Gorgelin lui soit préféré en équipe de France de jeunes, que le gardien de but de l’Olympique Lyonnais fit ce choix de parcours.

Anthony Lopes

Olympique et Lyonnais

2. Medhi Benatia

Le défenseur de la Juventus Turin portera le maillot du Maroc lors de cette Coupe du Monde mais il aurait pu en être tout autrement, car Benatia n’est pas né au Maroc mais en France à Courcouronnes, et aurait pu donc porté la tunique bleue.

Medhi Benatia

Squawka

3. Raphael Guerreiro

Né en France d’un père portugais et d’une mère française, Raphaël Guerreiro a choisi en 2013 de représenter le Portugal, faute d’approches assumées de la part de la fédération française.

Raphael Guerreiro

Sports Illustrated

La suite de votre article ci-dessous
 
 
 
 

4. Aymeric Laporte

« Si ça se fait, ça sera surtout en raison de l’intérêt qu’ils me portent. Il est plus important qu’en France », voilà comment réagissait Aymeric Laporte quand on lui demandait s’il était susceptible de choisir l’Espagne (où il vivait depuis 8 ans), plutôt que la France, son pays natal. Son cas est aujourd’hui toujours en suspens puisque s’il a bien été appelé en équipe de France, il n’a en revanche pas joué en match avec la sélection française, ce qui le laisse sélectionnable avec l’équipe d’Espagne en cas de naturalisation.

Aymeric Laporte

Sportseries.net

5. Lucas Hernandez

Un peu comme Aymeric Laporte, Lucas Hernandez a longtemps menacé de rejoindre la sélection espagnole s’il n’était appelé en équipe de France. Mais à la différence de Laporte, Hernandez a joué sous le maillot bleu. Il fait d’ailleurs partie des sélectionnés pour le mondial 2018 avec la France.

Lucas Hernandez

Squawka Football

6. Gonzalo Higuain

Né à Brest, en France alors que son père était footballeur professionnel dans la même ville, Gonzalo Higuain n’a pas vraiment connu la France, puisqu’il l’a quitté à ses 10 mois. Néanmoins, il aurait pu, via son droit du sol, être sélectionné en équipe de France, une sélection qu’il a poliment refusé en 2010 alors que Raymond Domenech était allé jusqu’en Argentine pour le convaincre.

Gonzalo Higuain

Juventus.com

La suite de votre article ci-dessous
 
 
 
 

7. Kylian Mbappé

Bien qu’il soit né en France, Kylian Mbappé aurait pu jouer pour non pas une, mais deux sélections autres que la France. En effet, né d’un père d’origine camerounaise, ainsi que d’une mère d’origine algérienne, Mbappé aurait pu postuler à une de ces deux autres sélections à la place de la France.

Kylian Mbappé

The National

8. Ousmane Dembélé

Lui aussi est né en France, mais Ousmane Dembélé aurait pu choisir une autre sélection que les Bleus. De père d’origine malienne et de mère sénégalo-mauritanienne, le virevoltant ailier du Barça voyait 4 options s’offrir à lui, Dembélé avait donc le choix avant de choisir l’équipe de France.

Ousmane Dembélé

Barca Blaugranes

9. Samuel Umtiti

Né au Cameroun, Samuel Umtiti a lui décidé de représenter le pays dans lequel il avait grandi et appris le football, la France, et ce, malgré de nombreuses approches de la fédération camerounaise.

Samuel Umtiti

Goal.com

La suite de votre article ci-dessous
 
 
 
 

10. Thiago Alcantara

Si Thiago Alcantara est excellent, il ne le sort pas de nulle part. Son père ? Mazinho, ancien international brésilien dans les années 80. Thiago aurait donc pu postuler à une sélection brésilienne ou à… une sélection italienne, puisqu’il est né en Italie de mère italienne au moment où son père jouait pour Lecce.

Thiago Alcantara

Bundesliga

11. Shkodran Mustafi

S’il ne se souvient certainement toujours pas de cette finale de Coupe du Monde qu’il a gagné avec l’Allemagne, Shkodran Mustafi aurait tout à fait pu ne jamais la vivre du tout. En effet, même né en Allemagne, il aurait pu choisir de représenter l’Albanie, pays d’origine de ses parents et de toute sa famille.

Shkodran Mustafi

The Independent

12. Diego Costa

Cela avait créé une petite polémique à l’époque, en 2013, Diego Costa, qui avait déjà joué 2 matchs amicaux avec la sélection brésilienne, obtenait la nationalité espagnole et signait un renoncement à cette nationalité sportive devant un notaire. Ça n’avait cependant pas empêché l’Espagne de s’effondrer en poule lors de la Coupe du Monde 2014 au… Brésil.

Diego-Costa

La Pelotona

La suite de votre article ci-dessous
 
 
 
 

13. Pepe

Né au Brésil, Pepe n’a, semble t-il, pas beaucoup envisagé la sélection de son pays natal. Parti au Portugal à 18 ans et révélé là-bas, Pepe a même attendu ses 24 ans pour pouvoir être naturalisé et jouer avec le Portugal, où il affiche 90 sélection aujourd’hui.

Pepe

The Sun

14. Leroy Sané

Originaire d’Essen en Allemagne, Leroy Sané est allemand par sa mère et sénégalais par son père, ancien footballeur, qui l’a d’ailleurs appelé « Leroy » en hommage à son ancien sélectionneur avec le Sénégal, Claude Le Roy. Un père qui possède la double nationalité franco-sénégalaise, ce qui aurait permis à Sané de prétendre à une sélection avec la France et le Sénégal en plus de l’Allemagne.

Leroy Sané

101 Great Goals

15. Raheem Sterling

Alors qu’il sera l’un des leaders de l’attaque anglaise lors de cette Coupe du Monde en Russie, Raheem Sterling, même si c’était peu probable, aurait pu choisir la sélection de la Jamaïque où il est né et a grandi jusqu’à ses 7 ans.

Raheem Sterling

Sky Sports

La suite de votre article ci-dessous
 
 
 
 

16. Romelu Lukaku

Né en Belgique de deux parents belgo-congolais, Romelu Lukaku aurait donc pu représenter le Congo. Néanmoins, il a choisi la Belgique et est titulaire à la pointe de l’attaque belge qui va à la Coupe du Monde.

Romelu Lukaku

Metro

17. Mesut Özil

Issue d’une famille d’origine turque, Özil aurait comme plusieurs joueurs allemands pu prétendre à une sélection avec la Turquie, terre de ses parents, s’il n’avait pas choisit de jouer pour la Mannschaft.

Mesut Özil

NTVSpor.net

18. Sami Khedira

Le milieu de terrain allemand de la Juventus aurait pu également représenté la Tunisie par son père. Au lieu de ça, il choisit l’Allemagne, sa terre natale et devient champion du monde avec elle.

Sami Khedira

Winner.co.uk

La suite de votre article ci-dessous
 
 
 
 

19. Mario Gómez

L’ancien attaquant phare de la Mannschaft aurait pu être le grand attaquant d’une autre sélection aussi prestigieuse, oui, l’Espagne. Né d’un père espagnol, le serial buteur allemand a néanmoins très vite choisi de jouer pour l’Allemagne.

Mario Gómez

Bundesliga

20. David Luiz

David Luiz est bien né au Brésil d’une mère brésilienne, mais d’un père portugais, et de par son père et son explosion avec Benfica au Portugal, David Luiz a longtemps été tenté de rejoindre la sélection portugaise avant d’honorer sa première cap brésilienne en 2010.

David Luiz

101 Great Goals

21. İlkay Gündoğan

Tout comme Mezut Özil, İlkay Gündoğan est né à Gelsenkirchen, en Allemagne, de parents turcs. Et tout comme Özil, Gündoğan a fait le choix de représenter l’Allemagne plutôt que la Turquie.

İlkay Gündoğan

101 Great Goals

La suite de votre article ci-dessous
 
 
 
 

22. Adrien Silva

De père portugais et mère français, Adrien Silva a commencé le football en France, aux Girondins de Bordeaux, mais à la suite du déménagement de ses parents, il se voit quitter la France direction le Portugal où il continuera le football, jusqu’à devenir professionnel et jouer pour le Portugal plutôt que pour la France.

Adrien Silva

Goal.com

23. Edinson Cavani

On vous l’avoue, il y avait peu de chance qu’Edinson Cavani joue pour une autre sélection que l’Uruguay, néanmoins si il l’avait voulu, il aurait pu. En effet, de par ses grands-parents qui étaient italiens et originaires de Maranello en Italie, Cavani aurait pu prétendre à une sélection avec la Squadra Azzurra.

Edinson Cavani

Goal.com

24. Mauro Icardi

Dans le cas de Mauro Icardi, il n’y a pas d’histoires de famille. En réalité, au moment où il a explosé avec l’Inter de Milan, Mauro Icardi, qui possédait un passeport italien avait été sondé par Cesare Prandelli, sur ses envies de rejoindre la Squadra Azzurra, mais l’argentin avait alors poliment refusé (comme Higuain), car il voulait jouer pour son pays natal.

Mauro Icardi

ISempreinter

La suite de votre article ci-dessous
 
 
 
 

25. Paul Pogba

Paul Pogba est, aujourd’hui, l’une des cartes maîtresses de la France, mais il aurait pu en être autrement. Né de parents Guinéens, celui qu’on surnomme « La Pioche » aurait pu imiter ses 2 frères ainés et représenter le pays de ses parents.

Paul Pogba

Futbol Post

26. Kalidou Koulibaly

Il porte aujourd’hui le maillot du Sénégal, mais Kalidou Koulibaly, portait en jeune celui de la France. Ce n’est que plus tard, en 2015 que Koulibaly choisira le Sénégal, il honorera alors sa première sélection avec les Lions de la Terenga en septembre 2015. Aux dépends du sélectionneur français, Didier Deschamps, qui avait déclaré quelques mois plus tard « Suivre Koulibaly pour l’équipe de France », ayant certainement manqué que ce dernier avait déjà fait un autre choix.

Kalidou Koulibaly

The Week UK

27. Kéita Baldé

Né en Catalogne de parents sénégalais et formé à la Masia, Keita Baldé a tout d’abord fait honneur au maillot d’une sélection européenne, mais pas la sélection espagnole, celle de Catalogne en 2015. Il a ensuite choisi de représenter le Sénégal, alors que l’Espagne était une autre de ses options.

Kéita Baldé

Goal.com

La suite de votre article ci-dessous
 
 
 
 

28. Ricardo Rodriguez

L’arrière gauche de la sélection suisse et de l’AC Milan, est bien né en Helvétie mais de père espagnol et d’une mère chilienne, Ricardo Rodriguez aurait donc tout à fait pu répondre à l’appel d’une de ces 2 sélections plutôt que de choisir la Suisse.

Ricardo Rodriguez

Pianeta Milan

29. Granit Xhaka

Il a grandi à Bâle, en Suisse, là où il est né mais possède néanmoins la nationalité albanaise, pays d’origine de ses parents et de sa famille. Granit Xhaka aurait donc pu emboîté le pas de son frère, Taulant, lui aussi footballeur professionnel et choisir la sélection albanaise plutôt que celle de la Suisse.

Granit Xhaka

Squawka

30. Gelson Fernandes

Gelson a grandi avec sa grand-mère à Praia, au Cap-Vert, là où il est né. Ses parents, eux, avaient quitté le Cap-Vert quand il avait 1 an pour « trouver une vie meilleure » en Suisse. Ce n’est qu’à ses 5 ans qu’il les rejoint en Suisse. C’est aussi à ce moment-là qu’il commence le football jusqu’à devenir professionnel. Gelson Fernandes aurait donc pu choisir de représenter son pays de naissance mais a privilégié son pays d’accueil.

Gelson Fernandes

Blick

Lire l'article

Galeries

Que sont devenus les anciens ballons d’Or ?

Publié

le

Par

Entraîneurs, joueurs, directeurs sportifs, ambassadeurs ou une reconversion dans un tout autre métier. Que sont devenus ces stars du ballon rond qui ont remporté au moins un Ballon d’Or dans leur carrière ?

20- Kaka (2007)

L’ex-international brésilien et star du Milan AC a bien marqué l’histoire de son pays et de son club. A 36 ans, le milieu de terrain offensif a disputé un total de 645 matchs de championnats confondus et inscrit plus de 200 buts, Kaka a gravé son empreinte dans le monde du ballon rond. Ce dernier qui a réalisé six belles années en Italie, a été récompensé par un Ballon d’Or en 2007.

Lire l'article

Galeries

Russie 2018 : Les 35 jeunes pépites à surveiller !

Publié

le

Par

La Coupe du Monde en Russie approche à grands pas et comme à chaque fois, on se demande : Qui va gagner ? Quelle équipe va briller ? Quels joueurs vont se révéler ? Car oui, la Coupe du Monde a pris l’habitude de révéler certains des plus grands talents du football au monde entier. Alors qui seront les James, les Ribery, les Özil, ou même les Navas de cette édition ? On vous présente ici 35 jeunes susceptibles de briller de mille feux lors de cette Coupe du Monde 2018 en Russie !

1. Gonçalo Guedes (né en 1996) – Portugal

Prêté toute la saison par le Paris Saint-Germain au Valence FC, Gonçalo Guedes a vite explosé au sein du club Ché, aux points que beaucoup de club le suivraient de près en vue du mercato 2018. Il sera évidemment scruté de près lors du mondial où il portera haut les couleurs du Portugal.

Gonçalo Guedes fera partie des pépites de ce mondial

SL Benfica

Lire l'article

Bundesliga

Ils sont restés fidèles à un seul club

Publié

le

Par

Quand l’amour du maillot est plus important que tout le reste…c’est ça le football ! Oui, certains joueurs préfèrent encore aujourd’hui rester fidèles à leur club, plutôt que de s’exiler par intérêt financier ou sportif. Zoom sur ces sportifs qui se font de plus en plus rare ! 

1. HANS-GEORG SCHWARZENBECK – BAYERN MUNICH

goal.com

Lire l'article

Tendance