Suivez-nous
 
 
 

Galeries

Il n’y a pas eu que des artistes à l’OM…

Publié

le

Pause Foot vous propose de découvrir les joueurs qui ont été la risée du Stade Vélodrome. Ce top 20 va vous remémorer les flops du recrutement marseillais de ces 20 dernières années. Vous allez être surpris ! Bonne découverte et amusez vous bien !

1. Stéphane Trévisan

Plutôt satisfaisant en tant que doublure de Stéphane Porato en 1999. Après le départ de ce dernier, les dirigeants phocéens ont promu Trévisan en numéro un. Malheureusement pour le natif de Toulouse, ce sera un véritable fiasco. Maladroit dans ses sorties aériennes, Trévisan se troue complètement face à Auxerre dans un Vélodrome qui avait sorti… 11 chèvres en carton pour le tifo. Trop fragile mentalement.
om.net

om.net

2.  Tyrone Mears

Des contrôles loupés, des centres à faire frémir les mouettes autour du Vélodrome, un repli défensif d’une lenteur accablante… Les sept matches de Mears sous les couleurs de l’OM ne laisseront qu’en souvenir un but à l’Arena d’Amsterdam. Le remplaçant de Laurent Bonnart est rapidement éjecté du onze par Gerets qui lui préfère Kaboré en latéral droit. Sélectionné à une reprise avec la Jamaïque, on se rend compte qu’en réalité, son père n’est pas d’origine jamaïcaine, mais sierra-leonaise… Mears ne peut donc plus évoluer sous les couleurs d’aucune équipe nationale…

om.net

om.net

3. Stefano Torrisi

Débarqué sur la Canebière avec un statut de défenseur rugueux et expérimenté sous les couleurs de Parme, Torrisi fait ses débuts à la Beaujoire de Nantes. Une catastrophe… Pataud et malheureux, il contre une frappe de Berson qui prend Runje à contre-pied. Il trompera trois minutes plus tard son gardien d’une tête en retrait remplie d’inspiration. Il ne jouera plus qu’une seule rencontre après celle-là. Mythique.

skysports.com

skysports.com

La suite de votre article ci-dessous
 
 
 
 

4. Kodji Nakata

Capable d’évoluer en défense centrale et sur les ailes, Nakata débarque dans les valises du coach phocéen de l’époque à l’hiver 2005, Philippe Troussier. Le Japonais restera dans les mémoires pour deux choses. Un fantastique but contre son camp au Vélodrome face au Paris Saint-Germain. Mais surtout un ballon loupé sur la neige de Geoffroy-Guichard. Une légende.

skysports.com

skysports.com

5. Juan Angel Krupoviesa

Arrivé en renfort au mercato hivernal pour pallier au départ de Taye Taiwo à la CAN, Juan Angel Krupoviesa marque ses débuts sous le maillot de l’OM avec un magnifique tacle par derrière sur Pagis à Rennes. Carton rouge direct. S’en suivront des matches mettant en lumière son extrême lenteur et son incapacité à s’adapter au jeu européen. Retour direct à l’envoyeur (Boca Juniors).

skysports.com

skysports.com

6. Thomas Deruda

Enfant du club, Thomas Deruda effectue ses débuts sous la tunique marseillaise contre Monaco. 10 minutes de jeu et un tacle assassin plus tard, il récolte un rouge. Pris en grippe par le public du Vélodrome, Deruda n’a clairement pas le niveau pour évoluer à un tel échelon. Il enchaînera les prêts jusqu’à son départ en 2009 à l’AC Ajaccio.

skysports.com

skysports.com

La suite de votre article ci-dessous
 
 
 
 

7. Stephen Vachousek

Recruté en même temps que Didier Drogba en 2003, Vachousek arrive avec une réputation solide. Considéré comme un futur grand en République tchèque, son pied gauche fait des ravages au Slavia Prague. A Marseille, c’est une autre histoire. Vachousek et ses dribbles en cercle ont fini par exaspérer les supporters de l’OM. Il n’apparaît quasiment plus en seconde partie de saison.

om.net

om.net

8. Fabrice Fiorèse

Jamais un joueur de l’OM n’a autant été conspué par ses propres supporters. Fabrice Fiorèse débarque sur la Canebière sous l’étiquette d’un ancien joueur du PSG. Chambreur sous le maillot de la capitale avec les tribunes du Vélodrome, il ne sera jamais accueilli comme un joueur de l’OM à part entière. De plus, ses performances sont largement en-deçà de ce qu’il a été capable de montrer au PSG.

om.net

om.net

9. Andrès Mendoza

El Condor plane sur sa première rencontre avec l’OM. Dans une affiche électrique en Intertoto face à la Lazio, Marseille régale. Victoire 3-0. Mendoza marque un but plein d’opportunisme. On se dit que les Phocéens ont trouvé un ailier de taille… Nous sommes à des années lumières de cela. Le Péruvien ne parvient plus par la suite à mettre un pied devant l’autre et s’écroule en laissant le souvenir d’un formidable gâchis.

om.net

om.net

La suite de votre article ci-dessous
 
 
 
 

10. Christian Giménez

En quête d’un attaquant après les départs de Bamogo et Luyindula, l’OM jette son dévolu sur l’Argentin Gimenez à quelques encablures de la fin du marché des transferts. En quatre saisons, Gimenez a inscrit la bagatelle de 111 buts en 146 matches. Un tueur des surfaces. Premier match face à l’AC Ajaccio en août 2005, l’Argentin se trouve à la réception d’un centre de Taiwo et catapulte le cuir dans les filets corses. Le Vélodrome frissonne et se dit que l’OM a enfin trouvé son buteur. Gimenez inscrira ce second et dernier but avec Marseille en… janvier 2006, en seizièmes de Coupe de France à Metz.

skysports.com

skysports.com

11. Jurgen Cavens

Arrivé à Marseille lors de la boulimie de transferts en 2001-2002, Cavens est présenté comme un redoutable attaquant. Emprunté balle au pied, incapable de créer des brèches par ses appels, l’international belge ne fera pas long feu. Il reste pourtant encore dans toutes les mémoires à Marseille.

skysports.com

skysports.com

12. Benoit Pedretti

Il était considéré comme l’un des grands espoirs du football français. Il a honoré 22 sélections entre 2002 et 2005 en équipe de France. Il signe à l’OM pour la saison 2003-2004 avant de rejoindre l’OL. Il n’aura pas laissé une grosse empreinte à l’OM.

ol.fr

ol.fr

La suite de votre article ci-dessous
 
 
 
 

13. Mamadou Samassa

Mamadou Samassa a joué deux saisons à l’Olympique de Marseille avant d’être prêté pour Valenciennes. Les supporters du stade Vélodrome se souviendront longtemps de ce grand attaquant qui n’a pas marqué de but sous les couleurs olympiennes.

skysports.com

skysports.com

14. Salim Arrache

Brillant avec Strasbourg, Salim Arrache signe à l’OM en 2007 où il perd pied. Au final, il n’arrachera qu’une seule titularisation en six mois puis sera prêté à Toulouse et Reims, avant de rejoindre Bastia en 2009. Sans plus de succès…

om.net

om.net

15. Salomon Olembé

Comment l’OM peut détruire la carrière d’un joueur prometteur… Adulé à Nantes, le milieu polyvalent, alors âgé de 20 ans, va errer comme une âme en peine sur le Vieux-Port lors de la saison 2002-2003. Trop tendre, il ne s’est jamais imposé comme titulaire.

om.net

om.net

La suite de votre article ci-dessous
 
 
 
 

16. Adriano

Arrivé à l’été 2000 avec son compère Marcelinho à la demande du coach Abel Braga, le milieu offensif brésilien Adriano devait régaler le public du Vélodrome. Cette saison là fut catastrophique et aujourd’hui, personne ne se souvient de lui…

skysports.com

skysports.com

17. Rolando

Recruté dans les dernières heures du mercato en provenance de Porto où il était indésirable, Rolando est aujourd’hui la risée des supporters de l’OM et du foot français. Trop lent et régulièrement enrhumé dans les un contre un, le défenseur central avait pourtant la confiance de Michel. Cette saison, il est relégué sur le banc de touche.

skysports.com

skysports.com

18. Daniel Montenegro

Le meneur de jeu argentin Daniel Montenegro (1999) aurait aimé avoir une grande carrière sur la Canebière. Recruté 6 millions d’euros pour illuminer le jeu olympien, Montenegro ne disputera que 5 matches à Marseille, avant d’être prêté.

skysports.com

skysports.com

La suite de votre article ci-dessous
 
 
 
 

19. Fernandao

A Marseille, on a eu Fernandel, et puis Fernandão. Annoncé comme un attaquant au jeu de tête redoutable, le Brésilien mettra 3 « pauvres » buts en 26 matches et montrera davantage de qualités en jouant un peu plus en retrait la saison suivante. Ce qui ne l’empêchera pas de retourner, sans tambour ni trompette, au Brésil après une pige au Qatar, histoire d’empocher de quoi se payer un billet retour.

skysports.com

skysports.com

20. Dimitri Sytchev

Le Russe avait été mis à l’essai par Nantes et par Metz, sans succès. Mais une sélection en équipe nationale a suffi pour que l’OM tombe dans le panneau et fasse signer le « Michael Owen russe ».

skysports.com

skysports.com

Lire l'article

Galeries

Les futures stars du football

Publié

le

Par

30Le monde du football est fait de légendes, mais aussi de nouveaux talents. Il n’y a pas une saison sans que l’Europe ne tombe amoureux du nouveau Golden Boy, du nouveau crack, de la nouvelle sensation du ballon rond. Voici donc les étoiles montantes du foot ! 

1. Pietro Pellegri

Ce jeune italien de 15 ans évolue à l’AS Monaco au poste d’attaquant. Bien que très jeune, il démontre déjà une très grande maturité au sein de son équipe. S’il continue sur sa lancée, il deviendra certainement une icône dans ce sport.

Pietro Pellegri, una de las futuras estrellas del fútbol

FrSerieA

Lire l'article

Bundesliga

Ils sont restés fidèles à un seul club

Publié

le

Par

Quand l’amour du maillot est plus important que tout le reste…c’est ça le football ! Oui, certains joueurs préfèrent encore aujourd’hui rester fidèles à leur club, plutôt que de s’exiler par intérêt financier ou sportif. Zoom sur ces sportifs qui se font de plus en plus rare ! 

1. HANS-GEORG SCHWARZENBECK – BAYERN MUNICH

goal.com

Lire l'article

Galeries

Le foot, une affaire de famille !

Publié

le

Par

Le foot est une affaire de famille. Pour preuve, les joueurs ainsi que les entraîneurs de foot ont de plus en plus de liens de parenté. Des plus connues aux moins connues, voici les familles qui jouent dans l’univers du ballon rond.

1. Zinedine Zidane et Enzo

En 2016, l’entraîneur du Real Madrid Zinedine Zidane a convoqué son fils Enzo (22 ans) pour jouer durant un match officiel du club madrilène. Son fils Lucas Zidane joue également au foot et est gardien de but. Tous deux semblent aussi doués que leur père !

goal.com

Lire l'article

Tendance