Suivez-nous
 

Non classifié(e)

Neymar et le Brésil s’entraînent à Paris !

Publié

le

La trêve internationale a commencé ce lundi, et le trajet pour rejoindre la sélection a été très court pour les Brésiliens du PSG. La Seleçao s’est retrouvé hier à Paris, pour s’entraîner au stade Charléty et même au Parc des Princes !

La Seleçao ne s’est pas retrouvé au Brésil, comme d’habitude, mais bien dans un hôtel au beau milieu de Paris. La raison ? L’équipe prépare un match contre le Japon, qui se jouera à Lille. Beaucoup de joueurs brésiliens évoluant en Europe, il était donc plus commode pour le confort de tous de s’entraîner dans la capitale. Le Brésil a donc pris ses quartiers dans le stade Charléty, dans le 13e arrondissement de Paris. Il s’agit de l’enceinte du Paris FC, club de Ligue 2. Autres informations, cinq joueurs du centre de formation du PSG ont reçu une invitation de la Fédération Brésilienne pour s’entraîner avec la Seleçao. Il s’agit de Timothy Weah, Colin Dagda, Claudio Gomes, Moussa Sissako et Loic Mbe Soh. D’après le communiqué du PSG, il s’agit d’une « initiative du sélectionneur, qui a pour habitude d’incorporer à l’équipe des jeunes joueurs locaux à la première séance d’entraînement ». Un grand moment pour ces jeunes titis parisiens !

training session with @cbf_futebol ⚽️

A post shared by Colin Dagba (@colin_dg) on

La séance d’entraînement a duré plus d’1h30, et n’était pas ouverte au public malgré les quelques curieux qui ont essayé d’entrevoir les superstars de la nation au 5 coupes du monde. Forfait samedi dernier à Angers avec le Paris Saint-Germain, Neymar Jr était bien présent à l’entraînement. Le staff médical a assuré qu’il n’y avait « aucun problème », et que la nouvelle star du PSG sera bien disponible pour affronter le Japon, en match amical Vendredi au stade Pierre-Mauroy.

Lire l'article

Non classifié(e)

Russie 2018 : Deschamps s’est montré surpris par Rabiot

Publié

le

Par

Didier Deschamps répond à Rabiot

Après la rébellion d’Adrien Rabiot concernant son refus de figurer parmi les réservistes, Didier Deschamps s’est exprimé à ce propos. Une décision qui surprend le sélectionneur des Bleus.

Didier Deschamps s'exprime sur le cas Rabiot

Ce mercredi, jour de rassemblement des Bleus, Adrien Rabiot a secoué la presse française suite à une lettre adressée à la FFF dans la matinée, qui explique son refus d’être suppléant. Dans l’après-midi, Didier Deschamps s’est exprimé en conférence de presse à Clairefontaine et n’a pas échappé aux questions des médias concernant le jeune milieu de terrain du PSG:

« Je peux comprendre l’immense déception du joueur, mais de là à prendre une telle position… On parle d’un jeune joueur. Il s’exclut de lui-même. Adrien (Rabiot) a fait une énorme erreur. Au très haut niveau, il n’y a pas de place pour les états d’âme. J’ose espérer qu’à travers des décisions comme celle-là, ça lui permettra de mûrir, de réfléchir. On se doit d’être professionnels en toutes circonstances. J’en prends acte, je ne vais pas vous dire que ça me fait plaisir mais je ne vais pas en faire des histoires pendant des jours. Je sais très bien que je ne peux pas compter sur lui. Il refuse le statut de réserviste, le fait de suivre un programme et le fait d’être appelé comme suppléant s’il y avait un problème. À lui d’assumer et d’apprendre », a expliqué le sélectionneur des Bleus.

Lire l'article

Ligue 1

LOSC : Marcelo Bielsa une nouvelle fois débouté

Publié

le

Par

Alors que le divorce entre Marcelo Bielsa et son ancien club du LOSC, a déjà eu lieu il y a plusieurs mois, les procédures engagées par l’entraîneur argentin à l’encontre de son ancien club n’ont toujours pas trouvé de fin. Et pour l’instant, on peut dire que ces procédures ne vont pas dans le sens d’El Loco.

Foot Mercato

Maître d’orchestre du début de saison cauchemardesque du LOSC, Marcelo Bielsa s’était vu être remercié en décembre 2017 par le club nordiste. Il avait alors engagé des procédures pour récupérer 18 M€ (les salaires restants à payer + 5 M€ de préjudices), procédures qui l’avait vu condamner à verser 300 000 euros de dommages et intérêts au club lillois. Mais ce n’est pas tout, alors que Bielsa espérait tout de même récupérer 6 M€ après être allé aux Prud’hommes, il n’en sera rien. L’Argentin a été débouté par le tribunal des Prud’hommes et devra en plus, rembourser 3000 € au LOSC pour les dédommagements des frais de justice.

Lire l'article

Non classifié(e)

La soirée d’anniversaire de Neymar à Paris !

Publié

le

Par

Neymar fête ce Lundi 5 février ses 26 ans. Un évènement pour la star du Paris Saint-Germain, célébré en plein Paris, au Pavillon Cambon Capucines à proximité de la place Vendôme dans le 1er arrondissement.

150 invités, triée minutieusement par le footballeur, étaient présents pour cet évènements. Neymar Jr a d’ailleurs envoyé personnellement les faire parts. Sécurité oblige, chaque carton d’invitation était équipé d’un code-barres à scanner à l’entrée, avec une inscription en Portugais précisant que les invités n’avaient pas le droit aux « incrustes ». Il y avait également mention d’un dress code : smoking pour les hommes et robe noire pour les femmes. Parmi les invités, on pouvait constater la présence en majorité du Paris Saint-Germain : tous les joueurs, ainsi que des anciens comme Lucas et Serge Aurier, les intendants, personnels et staff du club, ainsi que la direction du PSG : Antero Henrique et Nasser Al-Khelaïfi. Certains joueurs d’autres clubs étaient également présent, comme Gabriel Jesus, brésilien grand ami de Neymar et attaquant de Manchester City.

À noter également la présence de Ronaldo, légende du Brésil, et ancien joueur du Real Madrid. Lewis Hamilton, Dj Snake ou encore le Président du Brésil étaient invités. Les convives se sont donc retrouvés au Pavillon Cambon Capucines à proximité de la place Vendôme dans le 1er arrondissement. Un lieu très chic dans lequel sont organisés des soirées privées. Au programme donc diner, animations, et concerts privés, avec la présence de Maluma, immense star d’origine Colombienne, et du DJ brésilien Alok. La soirée s’est terminé tard dans la nuit. Le retour à l’entraînement s’annonce compliqué !

Lire l'article

Tendance