Suivez-nous
 

Non classifié(e)

Pour Deschamps, pas question d’être Président de la FFF

Publié

le

Didier Deschamps a évoqué son avenir dans l’émission Téléfoot sur TF1 ce dimanche. S’il venait à ne plus être sélectionneur des Bleus, l’ancien entraîneur de l’Olympique de Marseille ne voudrait en aucun cas prendre la présidence de la Fédération française de football.

Didier Deschamps a même adressé un « non » catégorique en répondant à la question. Le sélectionneur est arrivé en 2012, et a récemment prolongé son contrat jusqu’en 2020. Il disputera donc cet été sa deuxième Coupe du Monde en tant qu’entraîneur, et peut-être son deuxième Euro en 2020. Indépendamment des résultats de l’Equipe de France, Didier Deschamps ne pense pas occuper cette fonction toute sa vie, loin de la : « Sincèrement, je ne me vois pas dans dix ans dans ce même rôle. Au bout d’un moment, il faut savoir dire stop. » Pourtant, l’intéressé avait précisé qu’il souhaitait s’inscrire dans le temps, à l’image du sélectionneur de l’Allemagne, Joachim Löw, en poste depuis 2006. Une chose est certaine, Didier Deschamps ne sera pas Président de la Fédération Française, quand l’heure sera venue de quitter son poste de sélectionneur.

http://www.leparisien.fr/

« Il en parle à l’extérieur », a expliqué Deschamps en parlant du Président actuel Noël Le Graël, « mais il sait très bien. Moi je dis : je n’ai aucune, mais aucune aspiration à avoir un rôle comme ça. Et puis bon, on ne va pas se voiler la face. C’est quand même une fonction qui est très politique. Et moi, la politique… Aujourd’hui, je dis non, mais un non catégorique ». L’ancien numéro 6 des Bleus a le mérite d’être clair !

Lire l'article
Cliquez pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ligue 1

LOSC : Marcelo Bielsa une nouvelle fois débouté

Publié

le

Par

Alors que le divorce entre Marcelo Bielsa et son ancien club du LOSC, a déjà eu lieu il y a plusieurs mois, les procédures engagées par l’entraîneur argentin à l’encontre de son ancien club n’ont toujours pas trouvé de fin. Et pour l’instant, on peut dire que ces procédures ne vont pas dans le sens d’El Loco.

Foot Mercato

Maître d’orchestre du début de saison cauchemardesque du LOSC, Marcelo Bielsa s’était vu être remercié en décembre 2017 par le club nordiste. Il avait alors engagé des procédures pour récupérer 18 M€ (les salaires restants à payer + 5 M€ de préjudices), procédures qui l’avait vu condamner à verser 300 000 euros de dommages et intérêts au club lillois. Mais ce n’est pas tout, alors que Bielsa espérait tout de même récupérer 6 M€ après être allé aux Prud’hommes, il n’en sera rien. L’Argentin a été débouté par le tribunal des Prud’hommes et devra en plus, rembourser 3000 € au LOSC pour les dédommagements des frais de justice.

Lire l'article

Non classifié(e)

La soirée d’anniversaire de Neymar à Paris !

Publié

le

Par

Neymar fête ce Lundi 5 février ses 26 ans. Un évènement pour la star du Paris Saint-Germain, célébré en plein Paris, au Pavillon Cambon Capucines à proximité de la place Vendôme dans le 1er arrondissement.

150 invités, triée minutieusement par le footballeur, étaient présents pour cet évènements. Neymar Jr a d’ailleurs envoyé personnellement les faire parts. Sécurité oblige, chaque carton d’invitation était équipé d’un code-barres à scanner à l’entrée, avec une inscription en Portugais précisant que les invités n’avaient pas le droit aux « incrustes ». Il y avait également mention d’un dress code : smoking pour les hommes et robe noire pour les femmes. Parmi les invités, on pouvait constater la présence en majorité du Paris Saint-Germain : tous les joueurs, ainsi que des anciens comme Lucas et Serge Aurier, les intendants, personnels et staff du club, ainsi que la direction du PSG : Antero Henrique et Nasser Al-Khelaïfi. Certains joueurs d’autres clubs étaient également présent, comme Gabriel Jesus, brésilien grand ami de Neymar et attaquant de Manchester City.

À noter également la présence de Ronaldo, légende du Brésil, et ancien joueur du Real Madrid. Lewis Hamilton, Dj Snake ou encore le Président du Brésil étaient invités. Les convives se sont donc retrouvés au Pavillon Cambon Capucines à proximité de la place Vendôme dans le 1er arrondissement. Un lieu très chic dans lequel sont organisés des soirées privées. Au programme donc diner, animations, et concerts privés, avec la présence de Maluma, immense star d’origine Colombienne, et du DJ brésilien Alok. La soirée s’est terminé tard dans la nuit. Le retour à l’entraînement s’annonce compliqué !

Lire l'article

Non classifié(e)

Neymar : « Je vais provoquer encore plus »

Publié

le

Par

Le PSG s’est imposé 3 buts à 2 contre Rennes Mardi soir, en demi-finale de la Coupe de la Ligue. Neymar, qui a joué les 90 minutes du match, a encore fait parler de lui. Le brésilien, qui comme d’habitude a subit plusieurs fautes, a voulu se venger à sa manière, et n’a pas hésité à pousser un coup de gueule après la rencontre.

Un contrôle du dos, un sombrero, un vent volontaire…Neymar a rendu fou ses adversaires Mardi soir au Roazhon Park. Des provocations totalement justifiées pour l’ancien joueur du FC Barcelone : « Quand ils donnent des coups, moi je joue au football. Ils provoquent, moi aussi je sais provoquer à ma manière. Je provoque avec le ballon, en jouant mon football. Je ne vais pas me prendre la tête, je vais provoquer encore plus et donner la victoire à mon équipe. Neymar donne également son avis sur le traitement médiatique de ses actes, qui font très rapidement l’objet d’une polémique nationale : « C’est pénible parce qu’aujourd’hui, tu ne peux rien faire, tout devient polémique. J’ai fait une plaisanterie avec un joueur sur le terrain. J’ai enlevé ma main, et ils vont raconter n’importe quoi. Je fais ça avec mes amis mais je ne peux pas le faire avec l’adversaire ? »

Le Brésilien s’est quand même réjouit du résultat et de cette 37e victoire consécutive du PSG en Coupe, et 5e finale consécutive en Coupe de la Ligue : « Oui, je suis heureux de jouer ma première finale. Nous jouons quatre compétitions, que nous voulons gagner. Nous sommes en finale pour l’une donc c’est bien parti. Mais nous voulons toutes les gagner. Bravo à toute l’équipe pour aujourd’hui. A la fin, ça a été un peu compliqué mais je félicite tout le monde ». Tenant du titre, Paris aura l’occasion de gagner un septième trophée.

https://twitter.com/Milcham/status/958459357175406593

 

Lire l'article

Tendance